Version 2

La première consultation est plus longue que les autres, le praticien doit évaluer l’état de santé du patient afin de trouver le bon diagnostic. Pour cela il doit faire un bilan de santé complet (je pratique le diagnostic en suivant une méthodologie issue du Professeur Leung Kok Yuen). Pour cela le praticien va pratiquer à un interrogatoire, à l’observation de la langue, de la peau, à la prise du pouls chinois, à la palpation du corps.

Puis le praticien va pratiquer à la pose des aiguilles (1 à 20) et il va les laisser poser plus ou moins longtemps selon le besoin du traitement. La pose des aiguilles n’est pas douloureuse, les aiguilles étant à peine plus grosses qu’un cheveu. Le patient peut ressentir une légère piqure des fourmillements, picotements… qui sont dû à l’énergie qui circule.

La pratique des aiguilles s’accompagne souvent de la moxibustion : l’utilisation de l’armoise qui consiste à chauffer certaines zones ou points d’acupuncture. Acupuncture et moxibustion sont rassemblées sous le terme Zhen Jiu, l’art des aiguilles et du feu. Ou elle peut être accompagnée également par la pose de ventouses sur la zone douloureuse pour relancer la circulation.

Lors des séances suivantes la phase diagnostique sera bien plus courte, le praticien contrôlera l’effet de son traitement et le poursuivra ou le modifiera selon ses observations.

Le nombre de séances diffère suivant l’individu (âge, état du patient, hygiène de vie)  et de  la pathologie. Cependant, les patients commencent souvent à ressentir les effets du traitement au bout de deux à trois séances, parfois même après la première consultation.

En règle générale plus la maladie est récente, plus l’effet est rapide (2-3 séances)

Pour les malades chroniques le nombre de séances sera plus important. Il est important d’aller au bout du traitement pour que les symptômes ne réapparaissent pas au bout de quelques mois. Il est parfois important de faire un suivit du traitement ( 3 à 4 séances par années) pour équilibrer le corps et ainsi prévenir la maladie.

Pour ce qui est de la fréquence, cela varie aussi selon le type d’affection. En cas de maladie aiguë, les séances serons rapprochées dans le temps (cela pouvant aller à une par jour) alors qu’en cas de maladie chronique elles seront plus espacées. Dans ces cas-là je conseille 1 séance par semaine sur 3 semaines puis 1 séance toutes les 2 semaines… Mais comme chaque individu et pathologie est différente les espacements ou durées de traitement peuvent varier.