Imaginez votre ventre comme un chaudron. Quand on mange, on remplit le chaudron. Pour digérer cela, il faut chauffer pour que les aliments se décomposent et puissent être assimilés par le corps. On remarque 2 choses :

  • Si vous remplissez trop le chaudron d’un coup, le chaudron aura de la peine à cuire, va déborder… aie : mal de ventre, indigestion…
  • Si vous mangez trop « froid » (crudité, repas froid…) il faudra beaucoup d’énergie pour chauffer le chaudron ….du coup … fatigue, manque d’énergie…

Et si vous fait cela plusieurs jours de suite… vous imaginez le tableau… Mais ne désespérez pas, voici quelques petites astuces pour mieux supporter cela :

Premier conseil :  ne remplissez pas trop le chaudron, ne pas manger trop en quantité. Servez-vous une fois, une bonne assiette et savourez.

Deuxième conseil : éviter de manger froid, manger des aliments chauds, ou alors qui ont été saisi rapidement. Une soupe vous demandera nettement moins d’énergie à digérer qu’un plateau de crudité pour l’entrée. Évitez les glaces, les glaçons les boisons qui sortent du réfrigérateur. Préférez les gâteaux et les boissons chaudes…

Troisième conseil : « Le problème n’est pas ce que vous mangez entre les fêtes de Noël et du Nouvel An;le problème, c’est ce que vous mangez entre le Nouvel An et Noël. »

Idéalement on essaye de désintoxiquer, nettoyer son corps. Le mieux pour cela est de laisser sa fonction digestive récupérer…on va essayer de reposer son corps en pratiquant le jeûne spontané.

On ne mange pas quand on n’a pas faim, quelle que soit l’heure ou le repas suivant, et ce, jusqu’à ce que la faim revienne. Ça parait tout bête mais avec les diktats de l’alimentation on a tendance à ne pas vouloir sauter de repas de peur de se dérégler… faites confiance à votre corps, il saura très bien vous dire quand il aura besoin de manger à nouveau.

Petits conseils de diététique chinoise pour les repas de fêtes